DFI : 7 films à Katara cette semaine

DFI : 7 films à Katara cette semaine

Le Doha Film Institute explore, du 1er au 4 juin, l’art de l’illusion à travers la projection de sept films au Katara Drama Theater.

Cette fois, il n’est plus question, comme le mois dernier, de l’impact du costume au cinéma, mais de l’art de se jouer du spectateur en cultivant l’art de la tromperie.

Teresa Cavina, productrice et organisatrice de festivals cinématographiques, animera une Master-Class – une leçon de cinéma -, sur le thème : « Maître des illusions, maître des mots », le 3 juin à 14h30. Elle tentera ainsi de montrer comment les grands cinéastes construisent l’univers des films.

7 œuvres cinématographiques sont programmées :

  • Le prestige

Le prestigeLe réalisateur Christophe Nolan embarque le spectateur dans l’affrontement entre deux magiciens rivaux. Ils vont chercher tous deux à se surpasser, mais n’iront-ils pas trop loin ?
[Mercredi 1er juin, 21h]

  • Le Miroir

Le miroir

Andrew Tarkovsky réalise ici un film autobiographique : alors qu’il est frappé par la maladie, un réalisateur se penche sur son passé et sur son pays, l’ancienne URSS.
Ce miroir est à la fois sa vie et celui du cinéma quand Tarkovsky place le spectateur face à lui-même.

[Jeudi 2 juin, 21h]

 

  • Le labyrinthe de Pan

le-labyrinthe-de-pan

Guillermo del Toro livre un film fantastique sur fond de guerre d’Espagne. Le spectateur suit une petite fille, Ofelia, dans un parcours initiatique.
Attention, ce film ne convient pas aux enfants de moins de 12 ans.
[Vendredi 3 juin, 17h30]

 

  • Matrix

Matrix

2199 : la civilisation est anéantie et les machines règnent en maître. Les humains sont réduits à une vie végétative et fournissent de l’énergie à la matrice. Des résistants parviennent à s’échapper de la matrice. Ils réveillent Néo qui pourrait être le Messie apte à sauver l’humanité.
[Vendredi 3 juin, 17h30]

 

  • Alice au pays des merveilles

alice au pays des merveilles

Tim Burton réécrit Alice au pays des merveilles : une jeune fille échappe à son fiancé et tombe dans un trou. Elle découvre alors un monde magique.

[Samedi 4 juin, 14h30]

 

  • La momie

la momie

Ce film de Shadi Abdessalam est considéré comme un grand classique du cinéma égyptien. Le film se déroule en 1881 et raconte l’histoire d’une tribu égyptienne dont les membres volent en secret les tombes des Pharaons de Thèbes pour subvenir à leurs besoins.

[Samedi 4 juin, 14h30]

 

  • Huit et demi

huit et demi

Ce film est considéré comme le chef d’œuvre de Federico Fellini. Il raconte l’histoire d’un réalisateur dépressif qui fuit le monde du cinéma et se réfugie dans un univers peuplé de souvenirs et de fantasmes.

[Samedi 4 juin, 14h30]

 

Le ticket pour un film coûte 35 QAR. Les cinéphiles peuvent acheter un billet forfaitaire qui leur donne accès à tous les films pour 100 QAR. Vous pouvez réserver en suivant le lien suivant : http://www.dohafilminstitute.com/events/dfi-cinema



Categories: Autre, Cinéma

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *