Ainsi Parlait Zarathoustra, Richard Strauss à Katara

Ainsi Parlait Zarathoustra, Richard Strauss à Katara

C’est le hongrois Janos Kovac qui conduira l’orchestre philarmonique du Qatar demain soir. Spécialiste du répertoire de Richard Strauss, il interprétera l’introduction de son poème symphonique, Ainsi parlait Zarathoustra, composée en 1896 et  inspirée du poème philosophique de Friedrich Nietzche, Also sprach Zarathustra : Ein Buch für Alle und Keinen (Ainsi parlait Zarathoustra, un livre pour tous et pour personne). Au début de la partition, Richard Strauss mis en exergue une citation du philosophe : « La musique a trop longtemps rêvé ; nous voulons devenir des rêveurs éveillés et conscients. » La très célèbre introduction de l’œuvre évoque le lever du soleil et le réveil de Zarathoustra. La composition reprend des thèmes chers à Nietzche : la nature, le surhomme, la création…

Deux autres œuvres, moins connues, seront également interprétées. Tout d’abord, Le concerto pour Oud et Orchestre du compositeur Azerbaïdjanais, Haji Khanmammadov, mort en 2005.

Le concert s’achèvera par la suite Háry János du compositeur hongrois Zoltán Kodály, tiré de son opéra inspiré d’un poème de János Garay. L’œuvre débute par un éternuement musical. Háry est à la cour de l’empereur d’Autriche et entend les horloges sonner midi. Le héros prétend avoir vaincu seul l’armée de Napoléon. Après un intermezzo où l’on se laisse porter par les danses traditionnelles hongroises, vient l’entrée de l’empereur. Les horloges de Vienne retentissent de nouveau.

Pour finir, laisser vous troubler par l’interprétation magistrale d’Herbert Von Karajan d’Ainsi Parlait Zarathoustra.

Pour les informations pratiques, rendez-vous dans notre rubrique Agenda.

 



Categories: Musique

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *