Bruce Harris Quintet : swing à Doha

Bruce Harris Quintet : swing à Doha

Après Bryan Carter, C’est Bruce Harris qui nous enchantera, du 3 au 22 mars, au Jazz at Lincoln Center. Vous vous souvenez peut-être de lui après sa performance de l’été dernier au sein du Quintet de John Saylor.

Bruce Harris tient son amour pour le jazz de son grand-père saxophoniste qui illuminait de ses mélodies leur petit appartement du Bronx. C’est grâce au film de Spike Lee, « Mo’ Better Blues » qui conte l’histoire de  Bleek Gilliam, un jeune trompettiste de 12 ans, qu’il adoptera son instrument de prédilection, la trompette.

Bruce fait partie de ces surdoués du jazz. Son jeu musical est influencé par les interprétations de Dizzie Gillepsie, Miles Davis et  Clifford Brown. À l’instar des musiciens talentueux, il a étudié la pratique d’un autre instrument, le piano. Il a obtenu la bourse Blue note, du nom du label et a travaillé et étudié avec des musiciens de renom : Jon Faddis et Wynton Marsalis, notamment.

En dépit de sa jeunesse, Bruce Harris n’est pas un débutant. Il a partagé la scène des grands instrumentistes de Jazz contemporain :  Cyrus Chestnut, Éric Alexander, Jimmy Cobb, Jim Rotundi , Billy Taylor, Dave Brubeck, Marcus Strickland, Winard Harper

Bruce Harris sera en représentation pour trois semaines avec son Quintet. Ne le manquez pas !

Pour les informations pratiques, consultez notre rubrique Agenda.



Categories: Musique

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *