Bus 174 : autopsie d’un crime

Le 12 juin 2000, Sandro Rosa do Nascimento, monte dans le bus 174 (ônibus 174) à la station Jardim Botânico de Rio de Janeiro, dans le but de détrousser les voyageurs.  Il est armé d’un revolver de calibre 38. Un passager prévient le poste de police militaire. Ce qui devait être un vol ordinaire se transforme en prise d’otages qui durera quatre heures. Très vite le bus sera encerclé par des policiers, des curieux et des chaînes de télévision. Sandro Rosa do Nascimento tentera de fuir se servant de Geisa Firmo Gonçalves, instituteur, comme bouclier humain. Une fusillade s’ensuivra : l’otage décède. Nascimento sera fait prisonnier par les forces de l’ordre. Il mourra plus tard par asphyxie.

Le cinéaste José Padilha (Elite Squad) montre à travers ce documentaire comment l’appareil d’État brésilien traite les personnes les plus fragiles. Il interroge ainsi les enfants des rues – Nascimento est devenu vagabond après l’assassinat de sa mère – des sociologues, des policiers. Le réalisateur prêche en faveur de l’égalité sociale et d’une justice impartiale. Il nous conduit dans  un voyage humaniste et compassionnel à travers ce qui fut la vie de  Sandro Rosa do Nascimento.

Ce documentaire qui sera projeté jeudi 29 et vendredi 30 à l’auditorium du Musée d’art Islamique a reçu de nombreux prix.

Pour les informations pratiques, voir notre rubrique Agenda.



Categories: Cinéma

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *