Deux films du Lycée Bonaparte en compétition

Deux films du Lycée Bonaparte en compétition

Annabelle Pfeuty enseigne les lettres au Lycée Bonaparte. Elle encadre conjointement avec un autre enseignant, M. Gaspard Launet, la réalisation de courts-métrages. Deux de ces films ont été nominés au festival Thimun Qatar 2016. Annabelle Pfeuty nous parle du travail des élèves.

Quel est votre parcours ?

J’enseigne depuis 10 ans. J’ai commencé ma carrière dans un collège en région parisienne. Je vis avec ma famille à Doha depuis deux ans et demi.

J’ai suivi un cursus universitaire. J’ai fait de la recherche en arts du spectacle option théâtre, néanmoins le cinéma est une nouveauté pour moi. J’ai donc dû acquérir des compétences sur le travail de l’image. En revanche, il m’a été plus facile d’aider les élèves sur l’écriture scénaristique.

Comment avez-vous eu l’idée de proposer à des jeunes de faire des films ?

Les élèves ont effectué ce travail dans le cadre de l’enseignement d’exploration en seconde, option Littérature et Société. Il y a deux ans, mon collègue Gaspard Launet a soumis l’idée de faire participer les élèves à un évènement lié à l’organisation de THIMUN (The Hague International Model United Nations). Cette structure pilote différents projets. Elle s’est associée à la Northwestern University au Qatar pour créer un festival de courts-métrages militants, avec des exigences formelles auxquelles les participants doivent se plier aussi bien pour l’affiche que pour le court-métrage lui-même.

Nous avons commencé cette aventure au début de l’année dernière. Trois films ont été nominés en 2015 : Al-Yateem, Mourning et Learning to dare. Cette année deux films ont été retenus, le premier s’intitule Alexandre et le second Hope (voir les vidéos plus bas).

Quand connaîtrons-nous les gagnants de cette compétition ?

Le gala aura lieu le 26 mars au Four Seasons. C’est au cours de cette grande soirée que les récompenses seront remises.

Que pensez-vous du résultat final des élèves ?

Il est de qualité. Je suis époustouflée par leur travail. C’est très intéressant de dialoguer avec eux en dehors du cadre scolaire et de mener à bien un projet commun. Il est assez extraordinaire de découvrir les compétences extra-scolaires des élèves, comme la maîtrise de logiciels de mise en page pour la réalisation des affiches ou encore  leurs compétences sur le traitement de l’image. Leur travail est très intuitif. En revanche, il convient de les guider sur l’écriture scénaristique. Néanmoins, tout cela n’aurait pas été possible sans le soutien de l’établissement, de mes collègues, des parents et bien entendu sans le bel enthousiasme des élèves !

Avez-vous d’autres projets ?

Mon collègue Gaspard Launet a obtenu la certification d’enseignement audiovisuel. Nous souhaitons prolonger cette aventure cinématographique, pas nécessairement sur le thème du court-métrage militant. Peut-être travaillerons-nous sur des œuvres de fiction ou sur des pastiches. Nous construisons petit à petit, sur la durée, un réel projet pédagogique.

Propos recueillis par Patricia Gendrey

« Alexandre » réalisé par Aya Nakouzi – film nominé dans la catégorie « Meilleur film »

« Hope » réalisé par Morgane Korady – Film nominé dans la catégorie meilleur son

 



Categories: Cinéma, Francophonie

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *