Eve Arnold soulève le voile

Eve Arnold soulève le voile

Eve Arnold est plus connue pour ses photographies de Marilyn Monroe que pour son travail d’ethno-photographe. Pourtant cette grande dame, première femme à rejoindre l’agence Magnum en 1957,  a beaucoup à nous apprendre sur le monde.  

Décédée en 2012, elle nous laisse une œuvre considérable. Son travail tend à ouvrir notre regard sur la société, que ce soit ses photos sur le communisme soviétique, le Harlem des afro-américains ou la post-révolution en Chine.

Cette femme qui travaillait dans un monde d’hommes, se trouvera très vite concernée par le sort de ses congénères. Fascinée par la place des femmes dans la société, c’est une phrase du président Bourguiba exhortant les femmes à « Sortir de derrière le voile » qui éveillera sa conscience. Elle entreprend alors durant trois ans une étude sur les femmes arabes et du monde islamique.  

Eve Arnold pénètrera l’univers intime de ses femmes d’Afghanistan, d’Oman , de Tunisie et des Émirats arabes unis qu’elle présentera comme des personnages centraux de la communauté : mères, sœurs, épouses, travailleuses. Une occasion unique lui sera donnée en 1971, elle se glissera dans l’univers clos du harem de la Sheikha Bint Sana Mana Bin Rashid Al Maktoum, nièce de l’Émir de Dubaï. Elle ira jusqu’à photographier la cérémonie de mariage de sa fille, Sheikha Alia,  avec le prince héritier de Dubaï, Son Altesse Royale Maktoum bin Rashid.

behind the veil

C’est cette approche humaine et empathique, ce regard derrière le voile, que vous pourrez contempler en photos du 9 mars au 12 avril à Katara.

Pour les informations pratiques, veuillez consulter notre rubrique Agenda.



Categories: Expositions

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *