Festival du film Ajyal : une programmation très riche

Festival du film Ajyal : une programmation très riche

La 3e édition du festival du film Ajyal ouvre ses portes aujourd’hui. Durant six jours, du 29 novembre au 5 décembre, Le Doha Film Institute convie les résidents à une grande fête du cinéma à Katara, avec une foule d’activités : projections cinématographiques, Masterclass, espaces d’animations, évènements ludiques.

(Téléchargez le programme)

LES FILMS

La programmation étant très éclectique, les résidents n’auront que l’embarras du choix. Deux films régionaux ouvriront et clôtureront le festival :

Le premier « The Idol » du palestinien Hany Abu-Assad raconte l’histoire vraie de Mohammed Assaf, chanteur dans les mariages dans les camps de Gaza qui remporta la compétition d’Arab Idol en 2013. Ce biopic projeté aujourd’hui se prolongera lundi avec une discussion. En effet, le réalisateur et Mohammed Assaf échangeront sur le pouvoir de la combinaison entre musique et cinéma, ainsi que sur les challenges auxquels doivent faire face les artistes arabes aujourd’hui [Dimanche 29 novembre à 19h et jeudi 3 décembre, 23h].

« Bilal« , film d’animation projeté en première mondiale, clôturera le festival. Ce long métrage retrace la vie de Bilal Al-Habashi, qui fut l’un des premiers compagnons du prophète de l’islam, Mahomet, et le premier muezzin (membre d’une mosquée chargé de l’appel à la prière) [Samedi 5 décembre, 19h].

De nombreux autres films seront projetés. Impossible de tous les mentionner, néanmoins, nous noterons pour les adultes le film remarquable de Nanni Moretti « Mia Madre » [Lundi 30 novembre 21h ; samedi 5 décembre, 21h15] et l’excellent « Taxi Téhéran » du réalisateur iranien Jafar Panahi [Mercredi 2 décembre, 22h ; vendredi 4 décembre, 21h15].

Pour les enfants, « When Marnie was there » plongera les spectateurs dans l’univers des films d’animation japonais. Le réalisateur Hiromasa Yonebayashi a fait ses classes au sein des studios Ghibli et avec le maître Hayao Miyazaki, sur des films aussi célèbres que « le voyage de Chihiro » ou les contes de Terremer. Ce film devrait donc plaire aux passionnés du genre [Vendredi 4 décembre, 22h30].

Toujours dans le registre jeunesse, le réalisateur Alain Gagnol signe un conte sur le pouvoir du rêve avec « Phantom Boy ». Le film est projeté en français [Lundi 30 novembre, 20h30 ; Samedi 5 décembre, 14h45].

Deux longs métrages seront projetés en 3D durant ce festival : le film de Jean-Jacques Annaud « Wolf Totem » [Jeudi 3 décembre, 20h ; samedi 5 décembre, 14h45] et le film d’animation « The Good Dinosaur ». Pour ce dernier les enfants sont invités à revêtir leur plus beau costume de dinosaure. Ils seront alors pris en photo sur le tapis rouge [Vendredi 4 décembre, 15h].

Enfin, les résidents ne manqueront sans doute pas les séances de projection en plein air. Avec notamment  deux classiques du cinéma : «The Général » de Buster Keaton [Mardi 1er décembre, 20h] et « Modern Times » de Charlie Chaplin [Mercredi 2 décembre, 22h]. Sans oublier pour les tout-petits un ciné-concert en plein air sous fond de projection de films d’animation avec le pianiste Anthony Boulch et le saxophoniste Fanch Minous [Vendredi 4 décembre, 18h30].

 

ANIMATIONS, ATELIERS ET MASTERCLASS

 

En marge du festival, les visiteurs pourront se rendre dans les Hubs :

  • Ajyal creativity Hub offre au visiteur l’opportunité d’étendre les frontières de l’expérience cinématographique grâce aux dernières technologies et aux arts médiatiques. Sans oublier l’espace d’exposition numérique Sandbox qui donne accès à un univers interactif.
  • Video game exhibition : cet espace traite de l’impact de la narration visuelle dans les médias contemporains. Un salon de jeux et un espace pour les collectionneurs de jeux vidéo sont mis à disposition du public. Les amateurs du genre pourront se livrer à un tournoi de Pokémon [Mardi 1er décembre de 16h à 22h], de Super Smash Bros [2 et 3 décembre de 16h à 22h] ou à une compétition de Cosplay [Vendredi 4 décembre de 15h à 17h30] en revêtissant le costume de leur personnage de manga favori.

 

Des ateliers et sessions spéciales sont proposés tout au long du festival :

  • Un atelier de développement de jeux vidéo de quatre jours [30 novembre au 3 décembre de 18h à 20h]. Il trouvera son point d’orgue lors du Pitchathon qui récompensera le meilleur jeu [4 décembre de 18 à 22h] ;
  •  Le producteur de « Shaun the Sheep » animera une Masterclass sur le film d’animation [Lundi 30 novembre – 17h30] ;
  • Dans le cadre de la projection du film « The Idol », le réalisateur palestinien Hany Abu-Assad et le chanteur Mohammed Assaf seront présents pour parler du challenge auquel doivent faire face les artistes arabes aujourd’hui [Dimanche 29 novembre, 19h ; jeudi 3 décembre, 23h].

Enfin, le week-end du 3 au 5 décembre des activités familiales seront organisées : espace avec des jeux géants, face painting, Simulateur cinéma en 5 D, espace jeu vidéo, studio TV.



Categories: Cinéma

Tags: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *