In Bloom, chronique d’une jeunesse géorgienne

1992, nous sommes au lendemain de l’effondrement du bloc de l’est, à Tbilissi, la capitale de la Géorgie, nouvel État devenu indépendant. Pour Eka et Natia, l’enfance touche à sa fin.  L’histoire de ces deux jeunes filles constitue la parabole d’une société géorgienne en perdition, livrée au chaos après la désertion du grand frère russe. Eka a grandi sans son père et se rebelle contre sa mère. Natia doit faire face à un père alcoolique qui terrorise sa famille. Il n’y a pour elles aucun lieu où trouver la paix, ni à la maison, ni à l’école, ni dans la rue.

La scénariste, et coréalisatrice, Nana Ekvtimishvili s’inspire de ses souvenirs d’enfance. Le spectateur suit le parcours de ces héroïnes qui doivent faire face au déterminisme familial et à la domination des hommes. Une chronique quotidienne où règne désillusion, violence et courage. Nous suivons ces deux adolescentes : leur vie de collégienne, les disputes, les discussions avec les aînées qui veulent s’affranchir des mariages arrangés, la corruption institutionnalisée.

Ce film d’une tendre mélancolie est cosigné par le réalisateur allemand Simon Groß et le directeur de la photographie Oleg Mutu. « In Bloom » a reçu de nombreux prix internationaux.

Ce film sera diffusé du 12 au 18 juin à Katara. Pour les informations pratiques, consultez notre rubrique Agenda.



Categories: Cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *