Interview de Catherine Delmas-Lett : « les Rencontres Artistiques regroupent des artistes francophones »

Interview de Catherine Delmas-Lett : « les Rencontres Artistiques regroupent des artistes francophones »

Catherine Delmas-Lett est peintre. Elle est aussi l’organisatrice des « Rencontres Artistiques ». Elle nous parle de sa pratique artistique et des artistes francophones à Doha.

Qatar Actu : Parlez-nous de votre parcours ?

Catherine Delmas-Lett : À la fin du lycée, je voulais m’orienter vers l’école du Louvre. Mes parents pensaient toutefois qu’intégrer  l’Académie Julian me donnerait plus d’opportunités professionnelles. Je suis donc entrée dans cette école. J’ai étudié au sein de l’atelier Met de Penninghen et Jacques d’Andon, puis j’ai passé le concours de l’ESAG, une école d’architecture intérieure. Durant mon parcours de formation, j’ai étudié les arts graphiques et les différentes techniques de peinture et de dessin.

À l’issue de mon cursus d’études, j’ai travaillé sur plus de 150 concours : l’aménagement de musées comme le musée de la Ville de Grenoble, ou des plateaux techniques hospitaliers, des écoles…

À la fin des années 90, mon mari et moi-même avons eu la chance de partir en expatriation au Qatar. Il s’agissait au départ d’un contrat de 3 ans. Nous avons pris plaisir à vivre dans ce pays,  nous y sommes encore aujourd’hui.

Je souhaitais commencer une seconde vie professionnelle. Le Qatar m’offrait l’opportunité de me consacrer à ma passion, la peinture.

Qatar Actu : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre pratique artistique ?

Catherine Delmas-Lett : Je suis à la recherche d’une peinture expérimentale : je cherche la corrélation entre un thème et la technique qui conviendrait le mieux. Je travaille toujours sur de nombreux projets en même temps, qui sont complémentaires, et qui apportent tous quelque chose de particulier. Certains projets vont demander de la patience, comme des miniatures. Ils ne nécessiteront pas de réfléchir, car ils sont plus manuels. En même temps, je vais travailler sur des esquisses, des croquis qui vont libérer la créativité, qui donnent de la spontanéité, qui vont me conduire vers des projets de plus grandes ampleurs et qui  rassemblent  l’ensemble des techniques que j’explore. J’aime enseigner les techniques artistiques car cela m’oblige à avancer dans mon travail, à l’améliorer.

J’enseigne au lycée Bonaparte mais j’anime aussi un atelier pour des adultes, baptisé « l’art du dessin ». C’est un atelier expérimental, libre et gratuit, qui a lieu le mardi matin. Les participants ont actuellement un niveau assez avancé. Les artistes me permettent aussi de progresser.

Cycle de vie_opt 

Qatar Actu : Vous organisez les « Rencontres artistiques ». Pouvez-vous nous en dire plus ?

Catherine Delmas-Lett : L’origine de ces rencontres remonte à mon arrivée au Qatar, depuis 2000. Au début, nous étions un petit groupe d’artistes composé surtout de norvégiennes.

Une date a été très importante pour moi, ma rencontre avec Li Chevalier. Quand elle est arrivée ici, elle ne retrouvait pas les réseaux électifs artistiques auxquels elle était habituée. Nous avons beaucoup travaillé ensemble.

 En 2002, les premiers artistes sont venus de France et avec eux de grandes compétences artistiques sont entrées ici au Qatar. En 2002, nous étions 10, nous nous appelions à l’époque « Le groupe des dix ». Nous avons réalisé beaucoup de projets, en particulier avec le support des autorités qataries et de l’ambassade de France. Il y avait énormément de compétences, nous n’en n’avions pas vraiment conscience.

Ce groupe a continué à vivre jusqu’en 2008. Les artistes sont parties les unes après les autres, mais de nouvelles artistes sont arrivées, dont Florence Vial, avec laquelle j’ai exposé en 2009.

Ce petit groupe informel a poursuivi sa route jusqu’en 2010. Nous avons senti alors qu’il fallait faire quelque chose. Nous n’étions pas visibles, nous ne parvenions plus à réunir de nouvelles compétences. J’ai alors eu l’idée de créer une page Facebook pour faire connaître le groupe, fédérer et faire entrer de nouveaux artistes.

Les « Rencontres Artistiques » sont un groupe francophone qui regroupe tous les genres artistiques : photographie, peinture, calligraphie… Il y a beaucoup d’évènements qui se passent en anglais, il y avait une demande pour la création d’un groupe au sein duquel on échangerait en français. Les Rencontres se réunissent environ tous les deux mois au Katara Art Center (KAC). La directrice du KAC, Mayssa Fattouh, nous prête très généreusement les locaux le temps d’une matinée. Elle a toujours soutenu notre projet et est très ouverte aux initiatives. Je la remercie très chaleureusement.

Les rencontres artistiques ont pour objectif l’entraide entre artistes. Ce réseau permet de mettre en relation des gens qui vont peut-être par la suite travailler ensemble. Par exemple, Alice Safran a travaillé avec Claire Martin-Mayer, pianiste – concertiste et la poète Cécilia Burtica. C’est un moment d’échanges et d’émergence de nouvelles idées. Ce sont les artistes qui provoquent souvent les évènements. Les rencontres artistiques sont une structure très légère. Je suis épaulée par Gwenaëlle Le Mée, directrice artistique, et Michelle Birou, mosaïste, qui sont toujours là si j’ai besoin d’aide.

Nous préparons actuellement un évènement sur le thème du temps qui passe.

Les rencontres sont ouvertes à tous, artistes et amateurs d’art. Ils sont tous les bienvenus.

Propos recueillis par Patricia Gendrey

Pour aller plus loin : http://delmas0lett.wix.com/accueil-

Pour les coordonnées des « Rencontres artistiques », voir  la page association du Guide.



Categories: Expositions

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *