Interview Jean-Philippe Cretin, votre chef à domicile

Interview Jean-Philippe Cretin, votre chef à domicile

Jean-Philippe Cretin est cuisinier. Son plaisir : concocter des plats pour des clients à domicile. Qatar Actu l’a rencontré pour vous. Jean-Philippe Cretin nous parle de lui et de sa passion, la cuisine.

 

Qatar Actu : Quel est votre parcours ?

Jean-Philippe Cretin : Je suis cuisinier depuis plus de 30 ans. J’ai fait mes débuts à Lyon, puis je suis parti pour Londres pendant une dizaine d’années. J’ai ensuite quitté l’Angleterre en famille pour Barcelone où nous avons passé plus de dix ans également. Nous vivons au Qatar depuis près de cinq ans.

 
Qatar Actu : Qu’est-ce qui vous a amené au Qatar ?

Jean-Philippe Cretin : Mon épouse a obtenu un emploi à Doha, je l’ai donc suivi. Je n’avais pas envie de recommencer dans la lignée des grands hôtels et des restaurants. J’ai alors décidé de faire de la restauration à domicile. Il me semblait qu’il y avait un besoin. J’ai commencé petit à petit avec des plats à emporter d’abord, puis je me suis chargé du menu pour des anniversaires, des buffets et des dîners d’affaires ou entre amis. Le bouche-à-oreille a ensuite fait le reste.

 

Qatar Actu : Pourquoi êtes-vous devenu cuisinier ?

Jean-Philippe Cretin : Je n’étais pas très bon élève. À quatorze ans, j’ai quitté le milieu scolaire traditionnel pour m’orienter dans le domaine de la cuisine. J’ai d’abord trouvé ce métier très dur – j’étais alors presque un enfant-. Très vite, j’y ai pris goût. Mon patron était content de mon travail, il m’a donc envoyé en Angleterre après mon apprentissage. J’ai travaillé au Ritz, à l’Intercontinental et dans des petits restaurants étoilés londoniens.   J’étais heureux de pouvoir voyager grâce à mon métier. J’ai fait de belles rencontres et j’ai appris les subtilités de la cuisine internationale.

Avec mon épouse, nous nous sommes lassés de la grisaille de la capitale britannique et avons décidé de partir en Espagne. Nous avons quitté nos emplois respectifs et nous avons tout recommencé à zéro. Cela a été un peu compliqué au début. Il nous a d’abord fallu apprendre l’espagnol et le catalan pour faciliter notre intégration. Petit à petit nous nous sommes adaptés. J’ai travaillé pour la Maison Torres (les vins Torres). J’étais le cuisinier de cette marque prestigieuse. J’élaborais des repas autour du vin, en prenant pour base des produits biologiques.

 

Qatar Actu : Comment devient-on chef à domicile ?

Jean-Philippe Cretin : J’ai été frustré tout au long de ma carrière car je ne rencontrais jamais les clients. J’avais pourtant envie de parler de mon métier, d’aller m’assoir avec eux après le repas et de converser autour de la cuisine et du repas servi. Aujourd’hui, j’ai une clientèle d’habitués. La relation est basée sur la confiance et c’est très agréable. J’aurais beaucoup de difficultés à reprendre ma vie d’avant, retourner dans une grande brigade d’hôtel. J’aime cette relation amicale qui se noue au fil des repas.

 

Qatar Actu : Quels services proposez-vous ?

Jean-Philippe Cretin : Je propose des dîners assis jusqu’à une vingtaine de personnes, sous la forme de repas gastronomiques servis comme dans un restaurant. Je fais mon marché ; je cuisine les plats prévus pour le repas et j’assure le service à table. Les clients aiment être servis par un chef français. Je sers les vins et j’explique la composition des plats et ce qui va être dégusté. J’assure moi-même le service pour dix convives. En revanche, je me fais aider de serveurs quand le dîner est composé de vingt personnes…

J’adapte le repas en fonction du client. Ma clientèle est multiculturelle. Elle est composée de beaucoup de Libanais, de Français, d’Anglais, de Scandinaves… Les goûts sont différents.

 

Qatar Actu : Quels plats aimez-vous cuisiner ?

Jean-Philippe Cretin : J’adore la cuisine méditerranéenne, la cuisine du soleil. Je réalise aussi des plats plus ethniques : thaïlandais, marocains… Le maître mot est la satisfaction du client, je m’adapte donc à sa demande.

 

Qatar Actu : Quand un client fait appel à vous pour un dîner, comment établissez-vous le menu ?

Jean-Philippe Cretin : Les gens m’appellent et m’expliquent leurs besoins. J’établis deux ou trois propositions de menus : trois entrées, trois plats, trois desserts. Ils opèrent alors un choix. Le client peut aussi avoir des demandes spécifiques et composer son menu : filet de bœuf, gratin dauphinois…Je m’adapte.

J’établis un contact direct et privilégié avec le client. Je passe chez lui quelques jours avant l’évènement pour échanger. Nous buvons un café et parlons de ses goûts culinaires. J’aime cette convivialité.

 

Qatar Actu : Quels sont les délais pour bénéficier de vos services et quels sont vos tarifs ?

Jean-Philippe Cretin : Pour des buffets de cinquante personnes, mieux vaut me contacter au moins une semaine à l’avance afin que je puisse obtenir les produits nécessaires et m’assurer de leurs disponibilités. Trouver des produits ici peut se révéler compliqué.

Pour les dîners assis, je facture 200 QR par personne, ingrédients et service compris. Les menus sont composés d’amuse-bouches pour l’apéritif, de l’entrée, du plat, des fromages et du dessert. Le client a juste à s’assoir et à se laisser servir. Ma cuisine n’est pas formatée. J’y mets toujours une touche personnelle et surtout… beaucoup d’amour.

 

Propos recueillis par Patricia Gendrey

Contact : Jean-Philippe Cretin – chefathome@gmail.com – 3389 1514



Categories: Francophonie

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *