Julie Boisard-Pétrissans lance le premier forum juridique du Qatar

Julie Boisard-Pétrissans lance le premier forum juridique du Qatar

Julie Boisard-Pétrissans est Responsable du développement au Qatar de LexisNexis, société d’édition professionnelle dans le secteur juridique.

Elle organise le premier forum juridique du Qatar, le 17 novembre prochain.

Julie Boisard-Pétrissans nous parle de son parcours et de l’évènement.

 

Qatar Actu : Quel est votre parcours ?

Julie Boisard-Pétrissans : Je suis originaire du Sud-Ouest de la France, région à laquelle je suis très attachée mais que j’ai malgré tout quitté vers la fin de ma thèse en droit pour suivre mon époux à Paris. Après l’obtention de mon doctorat puis de mon diplôme d’avocat, nous sommes partis vivre en famille à Londres pendant 3 ans. Le choc fut à l’époque assez rude entre une vie parisienne très active et une arrivée à Londres en plein hiver, enceinte de mon deuxième enfant et sans travail. J’ai mis un an à trouver mes marques, tant personnellement que professionnellement. Mes deux dernières années londoniennes ont été beaucoup plus enthousiasmantes. En optant pour le statut de « Self Employed », j’ai pu pleinement concilier épanouissement personnel – un troisième enfant est arrivé- et professionnel. J’ai ainsi enseigné dans une université anglaise, écrit des articles et réalisé des consultations juridiques. C’est d’ailleurs au cours de cette expatriation que j’ai commencé à nouer de solides relations avec LexisNexis qui m’a embauchée comme éditrice juridique dès mon retour à Paris. J’ai tout de suite adoré l’atmosphère et l’énergie de cette entreprise. Ce fut une révélation qui m’a fait rapidement oublier mon premier métier d’avocat. Durant les 5 années suivantes, j’ai eu la chance d’évoluer de poste en poste pour finalement passer du marché « France » au marché « Middle East & North Africa ».

QA : Comment avez-vous réussi à rebondir professionnellement dans le cadre du suivi de votre conjoint au Qatar ?

JBP : Notre expatriation au Qatar a été très préparée. Elle s’inscrit, pour mon mari comme pour moi, dans une évolution de carrière. Je dois dire que nos employeurs respectifs ont été particulièrement modernes dans leur approche, me permettant ainsi de poursuivre et même développer mes missions en partant au Qatar. C’est assez rare pour être souligné et apprécié.

QA : Comment avez-vous eu l’idée de proposer l’organisation d’un forum juridique au Qatar ?

JBP : Je suis venue pour la première fois au Qatar en mai 2016. J’y ai passé une semaine à rencontrer beaucoup de juristes, avocats, universitaires. Tous m’ont fait part du manque de ce genre d’événement dédié à la communauté juridique dans son ensemble. Et c’est donc très naturellement que cette idée a germé puis pris forme.

QA : Quel est le thème du forum que vous organisez ?

JBP : Ce premier Qatar Business Law Forum & Awards correspond en réalité à deux événements en un :

Le matin, une conférence juridique consacrée au droit des affaires qatarien se déroulera. Nous avons choisi, avec nos partenaires et sponsors, de la consacrer aux principaux sujets qui retiennent actuellement l’attention des juristes d’entreprise : compliance, droit du travail, cybercriminalité notamment. Cette conférence sera ouverte conjointement par le doyen de la faculté de droit de la Qatar University, Dr. Mohamed Abdulaziz Al- Khulaifi et par le directeur juridique de la Qatar Foundation, Michael Mitchel.

Un dîner de Gala aura lieu le soir. Il vise à rassembler l’ensemble de la communauté juridique du Qatar. Lors de ce dîner, nous remettrons des trophées du droit attribués par un jury indépendant de professionnels du monde juridique.

Il s’agit du tout premier événement de ce genre organisé au Qatar. Un inédit donc, que nous espérons reproduire d’année en année.

 

QA : Pour organiser ce forum vous vous êtes associés entre autres à la Qatar Foundation et à la Qatar University. Comment ces partenariats se sont-ils mis en place ?

JBP : Concernant Qatar University, je souhaitais depuis longtemps établir une collaboration scientifique notamment dans le cadre de nos publications (revues, ouvrages…). La réputation de l’Université dépasse les frontières du Qatar et je savais que j’y trouverais de belles plumes. Lorsque le projet de ce Forum s’est concrétisé, nous nous sommes naturellement tournés vers Qatar University, qui nous a d’emblée apporté son soutien.

Le rencontre avec la Qatar Foundation a eu lieu un peu plus tard, grâce à notre réseau commun. Là encore, l’accueil a été très chaleureux et le soutien plein et entier.

QA : Est-il indispensable de constituer un réseau de contacts pour organiser de tels événements ?

JBP : Ici comme ailleurs, disposer d’un large réseau est fondamental pour pouvoir organiser de tels événements. Même si je suis désormais basée à Doha, j’ai dû piloter la première phase du projet à distance, depuis Paris. D’où la nécessité de s’appuyer sur un réseau local. Au-delà des aspects purement organisationnels, il me semble que l’importance du réseau prend toute son ampleur dans la diffusion de l’information. Disposer de multiples relais permet d’assurer une large communication.

QA : Quels sont vos projets ?

JBP : En tant que nouvelle arrivée au Qatar, j’ai de très nombreux projets professionnels liés à ce pays. Mais j’ai aussi des envies plus personnelles, comme celle de profiter pleinement de cette nouvelle expatriation en famille. Au menu : voyages et découvertes !

Propos recueillis par Caroline Coens

Pour en savoir plus : Qatar Business Law Forum



Categories: Francophonie

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *