La Chasse : une scénographie réussie

La Chasse : une scénographie réussie

De prime abord, le sujet – La chasse : poursuites princières en terre islamique – pourrait n’inspirer que les spécialistes ; il n’en est rien. Les concepteurs de l’évènement ont su réaliser une exposition captivante et intelligemment mise en scène.

Dès l’entrée, le visiteur est embarqué dans un voyage dans le temps, grâce à l’atmosphère feutrée et tamisée. Les couleurs – toutes de noir et d’or -, la musique, ainsi que la tente juchée en plein cœur de l’exposition contribuent à  donner le sentiment de pénétrer dans un monde royal et à faire opérer la magie .

Le thème est prétexte à découvrir des objets de toutes splendeurs – dont le plus ancien date du XIe siècle – qui agrémentèrent la vie des princes, sultans et pachas. Le regard du visiteur se plonge ainsi en terre islamique, de la Turquie vers l’Irak, en passant par l’Inde.

L’art de la fauconnerie tient une large place dans cette exposition. Le visiteur découvrira ainsi une pièce unique : un beau livre intitulé « Traité de la fauconnerie » et illustré par l’artiste allemand Joseph Wolf. Protégé par une vitrine, l’ouvrage est néanmoins mis à disposition du public sous format numérique, donnant ainsi l’occasion d’admirer les lithographies.

Difficile de nommer toutes les merveilles qu’abritent l’exposition. Citons néanmoins les bagues d’archer ; des photographies de Paul Nadar qu’il réalisa à l’aide d’un Kodak lors d’un voyage en Turkestan Russe en 1890 ; ou encore un tableau du peintre orientaliste Henri-Emilien Rousseau qui conduira le visiteur au sommet de l’Atlas.

L’exposition se déroule du 16 septembre au 9 janvier prochain au Museum of Islamic Art de Doha. Pour les informations pratiques, rendez-vous dans notre rubrique Agenda.



Categories: Expositions

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *