Le DFI rend hommage à la légende du cinéma arabe

Le DFI rend hommage à la légende du cinéma arabe

Faten Hamama est une icône du cinéma arabe décédée en début d’année. Le Doha film Institute lui rend hommage les 4 et 5 juin prochain.

Cette légende surnommée « La grande dame du cinéma arabe » et adulée dans son pays, l’Égypte, fut l’épouse d’Omar Sharif qui se convertit à l’Islam pour l’épouser.

Le mini-festival débutera jeudi 4 juin à 19 h par le film « Land of dreams » réalisé par Daoud Abdel Sayed en 1993, qui marque la fin de sa carrière cinématographique.

Dans ce long métrage – en arabe Ard el ahlam -, Hamama joue le rôle de Narges Rihan qui s’apprête à immigrer aux États-Unis, cette terre des rêves. Pourtant, à la veille de son départ, elle ne parvient plus à retrouver ni son billet, ni son passeport. Durant cette quête, elle rencontre un magicien qu’elle suivra jusqu’à l’aube. Et si le pays des rêves était juste sous ces yeux ?

Vendredi 5 juin à 19h, place au film d’Henry Barakat, Mouths and Rabbits (Afwah Wa Araneb) réalisé en 1977 :

L’actrice joue le rôle de Nimaat. La jeune femme vit avec sa sœur irritable, son beau-frère paresseux et leurs neuf enfants. Elle travaille durement pour aider la famille. Quand elle découvre qu’elle fait l’objet d’une conspiration afin de la marier, elle s’enfuit. Nimaat rencontre alors un homme riche qu’elle souhaite épouser, mais elle découvre qu’elle est déjà l’épouse de quelqu’un.

Ces deux projections seront sous-titrées en anglais et suivies d’une séance de questions-réponses à laquelle se livrera la journaliste et réalisatrice Mona Ghandour.

Les billets sont en vente en ligne à 35 QR (Achat en ligne Doha Film Institute), vous pouvez aussi vous les procurer sur place au Drama Theatre, Building 16, à Katara.



Categories: Cinéma

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *