Le Qatar Philarmonic Orchestra a l’âme russe

Le Qatar Philarmonic Orchestra a l’âme russe

Ce week-end à Doha sera Russe ou ne sera pas : du ballet de Cendrillon, à l’invitation de l’Ambassade du Canada pour l’ouverture des jeux de Sochi, au concert du Qatar Philarmonic, on ne saura plus où donner de la tête.

Le Qatar Philarmonic Orchestra vous embarquera pour une balade musicale le long de la Neva avec la première symphonie de Piotr Illitch Tchaikovsky, dite « Rêve d’hiver ».  Pourtant écrite au printemps, l’œuvre est une réminiscence du voyage du compositeur à Saint-Pétersbourg durant la période hivernale. Cette ville tient une place toute particulière pour Tchaikovsky : c’est dans cette cité qu’il entra au conservatoire et qu’il y mourut dans des circonstances mystérieuses.

La soirée se poursuivra avec Chostakovitch, et son concerto numéro 1 pour piano, violon et orchestre à cordes. Si la facture semble classique, il n’en est pourtant rien : la trompette d’abord qui s’aventure  dans un tempo jazzy ou de sonneries militaires ; le thème de la valse ensuite et des Rhapsodies hongroises de Lizt.

Le directeur d’orchestre, Dmitri Kitajenko, achèvera cette soirée de manière magistrale avec « l’Oiseau de feu », d’Igor Stravinsky. Ce ballet fut écrit à la demande de Serge de Diaghilev, fondateur des ballets russes.  Vous découvrirez ainsi cet oiseau merveilleux, tout d’or et de flammes. Vous partirez à sa poursuite et ne le libèrerez qu’en échange d’une plume magique et de sa fidélité. Laissez-vous capturer et rejoignez pour finir votre bien aimé.

Pour ceux qui ne pourront pas se rendre à cette soirée, réécoutez ici la 1e symphonie de Tchaikovsky.

Attention à l’heure où nous écrivions ces lignes, il ne restait que 29 places.

Pour les informations pratiques, rendez-vous dans notre rubrique Agenda.

 



Categories: Musique

Tags: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *