Hommage aux 50 ans des demoiselles de Rochefort et à Danielle Darrieux

Hommage aux 50 ans des demoiselles de Rochefort et à Danielle Darrieux

Si un film devait incarner à lui seul un pan du cinéma français, ce serait sans doute « Les demoiselles de Rochefort » qui sera diffusé ce vendredi 5 mai, à Katara, à 15h.

 

Catherine Deveuve et la regrettée Françoise Dorléac étaient sœurs dans la vie, elles deviennent le temps d’un tournage, jumelles. L’une enseigne le solfège et l’autre la danse. Elles vivent à Rochefort qui s’anime  le temps d’un spectacle. D’un côté la vraie vie, de l’autre les paillettes, avec pour refrain « la chanson de Maxence »; mais aussi dans ce jeu de l’amour et du hasard, le morceau emblématique « la chanson des jumelles ».

Les demoiselles de Rochefort font suite à l’immense succès commercial et critique « Les parapluies de Cherbourg » (Palme d’or au festival de cannes en 1964). Cette fois, le réalisateur Jacques Demy rêve de concurrencer les plus grandes comédies musicales américaines, il fait donc appel une nouvelle fois au compositeur Michel Legrand. Ce sera alors pour le cinéaste l’occasion de faire de multiple clins d’oeil à des films célèbres. Ainsi, les robes rouges portées par les demoiselles, lors de leur interprétation de « La chanson d’un jour d’été », ressemblent fort à celles portées par les comédiennes Marylin Monroe et Jane Russell dans le film de Howard Hawks « Les hommes préfèrent les blondes » ; ou encore, l’un des plans avec les marins ne rendrait-il pas hommage à « Un jour à New York » ?

La présence de Gene Kelly, qui illustre à lui seul  l’âge d’or de la comédie musicale, associée à celle de George Chakiris qui s’est distingué dans West Side Story, sont des hommages marqués à ce genre cinématographique qui décline à compter des années 60.

La projection organisée par l’Institut Français du Qatar  est aussi une belle occasion de célébrer les 100 ans de l’immense actrice Danielle Darrieux.

Cette comédie pleine d’allégresse donne envie de danser et de s’envoler. Un film qui rend heureux, à voir et à revoir sur grand écran. Un moment de pur bonheur !

Vendredi 5 mai 2017 – 15 h – Katara – Immeuble 15 – Entrée libre

 



Categories: Autre

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *