Relations tissées au Katara Art Center

Relations tissées au Katara Art Center

L’exposition « Woven Relations », qui s’achève le 12 avril prochain, mérite le détour.

Le Katara Art Center a choisi de présenter l’égyptien Mohamed  Abou El Naga dont le travail est très respecté par la communauté artistique. Artiste visuel qui explore plusieurs médias, commissaire d’exposition ou encore professeur d’art, Mohamed Abou El Naga est pluriel.

Les œuvres exposées lui ont été inspirées alors qu’il regardait sa propre image au travers d’un vieux tapis traditionnel. C’est à ce jeu de miroir que s’attache l’artiste en mettant en relief le symbole des cultures, des sociétés et des identités.

De prime abord, plus qu’un tapis, on voit un voilage aux multiples motifs. Un visage est dissimulé, il apparaît presque désincarné. Les couleurs sont tantôt vives, tantôt en noir et blanc. On aime tout particulièrement ces toiles tendues qui ressemblent à des draps virevoltant dans un champ de Toscane, au travers desquels s’insinue la lumière blanche d’un soleil d’été. Alors apparaît un visage, et avec lui, tout le champ des possibles.

Vous reconnaîtrez peut-être dissimulée derrière la toile ci-dessous la  silhouette familière d’une amie de la rédaction vivant ici au Qatar. La photo a été prise…par l’artiste lui-même.

expo Katara

 

Pour les informations pratiques, rendez-vous dans notre rubrique Agenda.



Categories: Expositions

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *