SE Éric Chevallier : « nous sommes au service de la communauté française et de la relation entre nos deux pays »

SE Éric Chevallier : « nous sommes au service de la communauté française et de la relation entre nos deux pays »

L’Ambassadeur de France au Qatar nous ouvre ses portes. SE Éric Chevallier parle de sa carrière, des relations diplomatiques, de la communauté française et expose ses priorités.

Qatar Actu : Quel est votre parcours ?

SE Éric Chevallier : J’occupe les fonctions d’Ambassadeur de France au Qatar, depuis un an. Auparavant, j’avais occupé durant deux ans et demi les fonctions d’Ambassadeur de France à Damas. En raison du contexte, l’ambassade a été fermée en 2012. De retour à Paris, j’ai été chargé de la coordination du dossier syrien au Ministère des affaires étrangères.

Je suis médecin de formation. Alors que j’achevais mes études de médecine, j’ai suivi des études à Sciences Po Paris. Puis, j’ai mené une carrière au sein d’ONG et aux Nations Unies : j’ai dirigé les missions de Médecins du monde, participé à des missions de la paix de l’ONU au Kosovo et j’ai fait partie de l’équipe de création du programme des Nations Unies de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme. J’ai également travaillé au sein de Ministères : le Ministère de la Santé, le Secrétariat général de la défense nationale dépendant du Premier Ministre et au Ministère des Affaires étrangères.

Enfin, j’ai enseigné les relations internationales à Sciences Po, à la Sorbonne et un peu à l’ENA.

Qatar Actu : Comment l’Ambassade de France au Qatar est-elle organisée ?

SE Éric Chevallier : L’Ambassade est de taille moyenne. Une soixantaine de personnes y travaillent dans des domaines très divers. Ma tâche est de coordonner l’ensemble des services : le service consulaire – qui gère les besoins de la communauté française et les visas-, la chancellerie politique, le service économique, la mission militaire, le service de sécurité intérieure et bien sûr le service culturel et de coopération. Ajoutons, l’Institut Français du Qatar qui a pour directeur le Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade.

Qatar Actu : La Communauté française est-elle en croissance au Qatar ?

SE Éric Chevallier : Nous avons passé le chiffre symbolique des 4000 français enregistrés. En réalité, nous pensons qu’ils sont plutôt 5000. L’enregistrement n’est pas obligatoire, mais vivement conseillé. En effet, si nous avons une information urgente à communiquer, nous sommes en mesure de contacter les personnes inscrites. Une fois immatriculées, elles sont intégrées au plan de sécurité. Le pays est sûr. Néanmoins, eu égard au contexte régional, il me semble responsable pour chaque français de s’inscrire.

L’immatriculation confère aussi un avantage financier non négligeable puisque les personnes enregistrées ont alors le statut de non-résidents et bénéficient du système de détaxe pour leurs achats en dehors du Qatar.

Qatar Actu : Quelles sont les relations entre le Qatar et la France ?

SE Éric Chevallier : Nos relations sont traditionnellement présentées par les partenaires qatariens, comme « historiques et de long terme ». Pour ma part, j’ajouterais « stratégiques ».

Ces relations sont excellentes dans de nombreux domaines : institutionnel, politique, stratégique, économique, culturel, sportif. Elles sont très bonnes également dans nos partenariats au quotidien, dans tous les secteurs.

Qatar Actu : Que pouvez-vous nous dire sur les relations économiques de la France avec le Qatar ?

SE Éric Chevallier : Comme vous le savez, un contrat de vente de Rafales au Qatar a été signé. Cet accord est très important car il va générer de nombreux emplois, mais aussi maintenir notre capacité technologique de haut niveau.

Aujourd’hui, 98 entreprises françaises sont installées au Qatar et enregistrent un franc succès. Presque tous les grands groupes sont présents sur le territoire. Pour certaines sociétés, le Qatar est l’un des premiers pays au monde, parfois le premier, en termes de volume d’activité ou de centres de profit. De même, des entreprises de taille plus modeste, comme des PME spécialisées, réussissent bien dans le pays.

Notons enfin que nos exportations courantes vers le Qatar ont augmenté de plus de 460 % au premier semestre 2015 par rapport à la même période en 2014 et ce chiffre ne comprend pas les contrats de défense ni les grands contrats civils. La dynamique économique est donc très positive, notamment parce que le pays poursuit sa politique de grands investissements. Cette croissance s’illustre fort bien par l’augmentation du nombre de français et par l’accroissement des demandes d’inscription au sein des lycées Bonaparte et Voltaire.

Qatar Actu : Des évènements culturels sont-ils prévus dans les prochains mois ?

SE Éric Chevallier : Nous avons signé un important accord de coopération culturelle, sous la forme d’un comité mixte, avec l’ensemble des grandes institutions qatariennes et françaises. Nous allons ainsi développer chaque année des projets jusqu’en 2020, année culturelle de la France au Qatar. Dans ce laps de temps, nous organiserons de grandes expositions et manifestations culturelles.

Nous nous impliquons également dans des évènements culturels récurrents, comme la semaine de la francophonie ou encore le festival de jazz européen qui se déroulera du 28 octobre au 1er novembre prochain. J’invite d’ailleurs tous les résidents à venir écouter les performances des artistes qui ont été programmés, et en particulier le très talentueux Ibrahim Maalouf.

Parlons aussi du sport qui me tient tout particulièrement à cœur. De nombreux évènements sportifs d’envergure auront lieu tout au long de l’année au Qatar. J’estime que mon rôle est d’inciter la communauté française à soutenir nos équipes. J’apporte également à titre personnel mon soutien. Il y a quelques jours, je suis allé rencontrer l’équipe française qui disputera les jeux paralympiques.

J’estime que la mobilisation de la communauté française est importante à plus d’un titre : pour les sportifs qui sont sensibles aux encouragements des supporteurs ; pour la communauté française car ces évènements sportifs construisent du lien ; pour les partenaires qatariens qui sont heureux de voir que notre communauté est mobilisée.

Qatar Actu : Quelles sont vos priorités ?

SE Éric Chevallier : Elles sont au nombre de trois : sur le plan économique, continuer la bonne dynamique en poursuivant le soutien aux grands groupes et accroître notre effort en faveur des PME.

Ma seconde priorité est d’attirer plus d’investissements et accroître le tourisme en France. À cet égard, nous avons fait un travail important de promotion du tourisme. Nous enregistrons d’ailleurs une augmentation de 30 % des visas.

Enfin, sur le plan de la coopération universitaire et scientifique, j’aimerais plus de partenariats entre les grandes universités et institutions scientifiques françaises et qatariennes. Nous travaillons actuellement sur un projet important.

Pour finir, je souhaite souligner que nous sommes au service de la communauté française et de la relation entre nos deux pays. Le potentiel de coopération est très important. Nous pouvons encore aller plus loin.

 
Propos recueillis par Patricia Gendrey



Categories: Francophonie

Tags: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *