La troupe française Turn off the Light : un spectacle et trois ateliers

La troupe française Turn off the Light : un spectacle et trois ateliers

Le poète et calligraphe François Cheng saluerait sans doute le travail de la compagnie  Turn off the Light, tant le mouvement, ce souffle de l’âme, est au cœur du spectacle qui sera représenté jeudi 6 octobre.

La compagnie nantaise révolutionne le spectacle vivant en mêlant plusieurs expressions artistiques : La calligraphie lumineuse et la danse sont portées par une création musicale et chorégraphique originale, avec au cœur le dialogue des cultures.

Le danseur Hip-Hop d’origine Tunisienne Razy Essid et la danseuse contemporaine Stéphanie Naud contribuent sur scène à cet échange,  un dialogue entre deux cultures. Les lettres s’illuminent autour d’eux, créant une liaison entre deux univers : le masculin et le féminin, l’Orient et l’Occident, le yin et le yang, liens poétiques entre des mondes qui se dévoilent.

Julien Breton assure le pont entre les artistes grâce à sa maîtrise du light painting, une discipline artistique utilisant pour médium les néons. Les calligraphies virevoltent au son de la musique mixée par le DJ One Up qui accompagne l’enchaînement des danseurs.

Pour poursuivre le rêve, les résidents sont invités à participer à des ateliers – Hip hop, danse et DJ – du lundi 3 au mercredi 5 octobre, au lycée Bonaparte.

Suivez les liens pour les informations pratiques, sur le spectacle Turn off the Light et sur les ateliers.

 


Teaser « Turn off the light » par pickupprod



Categories: Spectacles

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *