L’exposition majeure de l’artiste Kader Attia rompt le silence au Mathaf

L’exposition majeure de l’artiste Kader Attia rompt le silence au Mathaf

Le Mathaf retrouve ses couleurs avec l’exposition « On silence » d’une figure incontournable de la scène artistique internationale, Kader Attia.

 

L’artiste franco-algérien Kader Attia pense l’art comme un espace de réflexion incitant à l’action.

Son parcours est celui d’un artiste d’exception. De sa carte blanche au Mac Val, à sa participation à l’exposition collective « Global(e) résistance » au Centre Pompidou à Paris, l’homme bercé par les deux rives de la Méditerranée poursuit sa réflexion autour de la réparation, du colonialisme et de la quête d’identité.

Le Mathaf l’invite à réfléchir au silence, un silence qui s’avère parfois assourdissant. Il met ainsi l’accent sur la manière dont il peut être imposé, mais aussi rompu par des mouvements révolutionnaires.

L’exposition de Kader Attia traite de ses thèmes de prédilection, mais aussi d’écologie.

Deux œuvres ont été conçues spécifiquement pour l’évènement :

« The object’s interlacing », les entrelacs de l’objet, est un film composé d’interviews interrogeant des experts sur le sujet de la restitution des objets culturels africains déplacés durant la période coloniale. Les voix font entendre qu’il ne s’agit pas seulement d’un retour au pays, mais bien d’un processus de réparation.

« On silence » est une installation composée de prothèses corporelles. Il s’agit de réparer les corps bien sûr, mais aussi les âmes. L’œuvre située au centre de l’exposition invite les visiteurs à la réflexion, au dialogue, tout en convoquant imagination et émotion.

Où : Mathaf – Du 8 novembre 2021 au 31 mars 2022 – exposition gratuite pour les résidents.

Photo Jean-Pierre Duplan. – Ghost, 2007,  Image courtesy of the artist and Galerie Nagel Draxler. 



Categories: Autre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × deux =